Mazamet Musée du Catharisme

Faire la lumière sur une sombre histoire

Retour aux sites

En partant de Carcassonne, la route quitte le vignoble et le canal du Midi, pour s’élever à travers le Cabardès. Une belle forêt annonce soudain la Montagne Noire. Les chênes, châtaigniers et hautes fougères accompagnent la route sur des pentes de plus en plus abruptes. Mazamet apparaît au pied d’un éperon rocheux gardé par le village et le château d’Hautpoul…

Histoire[s]

Le nom d'Hautpoul est connu depuis le Xème siècle. En 1096, Pierre-Raymond d’Hautpoul s’illustre au siège d’Antioche, lors de la Ière Croisade, en Palestine. Au XIIème siècle, les seigneurs d’Hautpoul adhèrent à la foi cathare. Cette dissidence chrétienne est bien implantée dans la région. Une croisade est lancée par le pape Innocent III pour l’éradiquer. Simon de Montfort, le chef des croisés, a beau mettre le pays à feu et à sang, il ne parvient pas à l’arracher de cette terre où elle imprègne la société. Comme à Quéribus ou Puilaurens, de nombreux religieux et croyants cathares trouvent refuge à Hautpoul pendant la Croisade, et longtemps après. Mais l’Inquisition, de plus en plus efficace, vient à bout du catharisme, qui disparaît au XIVème siècle. Les habitants descendent alors d'Hautpoul, berceau historique, pour fonder Mazamet dans la vallée. C’est dans cette ville que le Musée du Catharisme s’est implanté pour raconter la vie, la foi et le destin des cathares d’Occitanie…

La Maison Fuzier

Le Musée du Catharisme est installé dans la maison Fuzier. Cette ancienne demeure bourgeoise fut bâtie par Albert Rouvière, fabricant drapier et maire de Mazamet à la fin du XIXème siècle. Devenue Maison des Mémoires en 2005, elle abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme au rez-de-chaussée où l’on peut aussi voir deux salons qui font revivre l’ambiance bourgeoise de la fin du XIXème siècle. Dans l’un d’eux, le mariage de l’Amiral Fuzier, qui donna son nom à la maison, avec la fille d’Albert Rouvière en 1908 est reconstitué. Une autre salle présente les maquettes des châteaux du Pays Cathare.

La visite

On entre dans ce musée par curiosité. On en ressort passionné. On y aborde l'histoire du catharisme à travers les questions de foi, la Croisade et l’Inquisition, mais aussi les mœurs, l’organisation sociale, la vie quotidienne. Au détour d’une salle on croise avec émotion l’impressionnant mur des noms des habitants d’Hautpoul interrogés par l’Inquisiteur Ferrer au milieu du XIIIème siècle : des religieux, des croyants, des convertis, un brûlé vif… Une pièce de maison médiévale reconstituée donne à voir ce qu’était un foyer, une table, les vêtements. Des cartes, des fac-similés, des vidéos et des tablettes tactiles animent la visite qui se fait, chacun à son rythme, chacun selon ses préférences. Certains préfèrent lire, d’autres écouter…

Bienvenue à tous

Chaque personne, adulte ou enfant, handicapée ou non, peut créer sa visite. Un livret en braille est dédié aux personnes non-voyantes. Un autre raconte aux personnes déficientes mentales l’essentiel. Un autre encore fait vivre aux enfants une quête pour trouver la réponse aux quizz, aux rébus… qui leurs sont proposés. Les déficients auditifs profitent de dispositifs spécifiques. Tout est aussi pensé pour permettre l’accès aux salles et à leurs contenus aux personnes à mobilité réduite. Panneaux magnifiquement illustrés et sous-titrés, cartes en couleur lisibles aussi en braille… les plaisirs de la connaissance se partagent. Le musée a reçu le label « Tourisme et handicap ».

Découverte[s]

En flânant

Autour

Les zones humides sont des zones entre terre et eau qui jouent un rôle écologique et économique essentiel. En Montagne Noire Audoise, ces zones humides sont nombreuses et variées. Les tourbières, milieu très particulier où la décomposition des matières organiques est stoppée, créant la tourbe. Les prairies humides au sol argileux qui retient l’eau, les bois humides, les mares et les étangs : ces zones atténuent les excès du climat de cette région, où l’eau, tantôt manque, tantôt inonde. Elles jouent aussi un rôle important pour la préservation de la biodiversité. La flore et la faune qui s’y développent sont très spécifiques et souvent uniques. Vous rencontrerez ces zones au cours de vos balades, respectez-les ce sont des milieux précieux et fragiles.

Les zones humides en Montagne Noire