Voir les photos (7)
Pierre Sulmon, Collioure (2022)

EXPOSITION : LE MUSÉE DRESSE LA TABLE

Culturelle ,  Gastronomie ,  Exposition à Carcassonne
  • En France, dresser une table est un art. Fourchettes à gauche, et couteaux à droite de l’assiette, le moindre détail compte au moment du dressage. Un savoir-vivre et savoir-faire qui sont mis en lumière le temps d’une exposition du 15 juin jusqu’au 29 septembre, au musée des beaux-arts de Carcassonne, autour du thème de la table.

    Plus de 80 oeuvres du XVIIème au XXIème siècle, peintures et sculptures, arts graphiques et décoratifs s’articuleront autour de cette thématique. Des oeuvres...
    En France, dresser une table est un art. Fourchettes à gauche, et couteaux à droite de l’assiette, le moindre détail compte au moment du dressage. Un savoir-vivre et savoir-faire qui sont mis en lumière le temps d’une exposition du 15 juin jusqu’au 29 septembre, au musée des beaux-arts de Carcassonne, autour du thème de la table.

    Plus de 80 oeuvres du XVIIème au XXIème siècle, peintures et sculptures, arts graphiques et décoratifs s’articuleront autour de cette thématique. Des oeuvres présentées dans les collections du musée, ou sorties des réserves, seront mises en lumière. L’exposition sera enrichie par des prêts issus de collections muséales ou particulières.

    L’exposition se développera sous différents angles
    - Les repas bibliques :
    Dans la civilisation occidentale, le repas est marqué par la Cène, le dernier souper du Christ avant sa Crucifixion. Le récit biblique est aussi rythmé par des banquets synonymes des bienfaits de Dieu.
    - Les natures mortes :
    En peinture, la hiérarchie des genres picturaux place la nature morte au rang le moins noble, considérant qu’elle ne fait que reproduire ce que l’oeil perçoit. Pourtant, en anoblissant les aliments, et leurs objets, les peintres deviennent les poètes de la vie silencieuse.
    - Les bambochades :
    Les bambochades appartiennent à la scène de genre. Elles consistent en de petits tableaux représentants des scènes populaires au ton comique voire caricatural. À partir du XVIème siècle, les scènes de beuverie, particulièrement, eurent un succès auprès des commanditaires flamands puis, deux siècles plus tard, auprès des amateurs français.
    - Les repas :
    Au XVIème siècle, les tables sont disposées de manière à accueillir danseurs et musiciens, le repas devient un spectacle. Au XVIIIème siècle, l’usage d’une pièce réservée aux repas se répand et la table de la salle à manger devient un meuble à part entière. La journée est rythmée par les repas, on « déjeune » le matin, on « dîne » à la mi-journée et on « soupe » le soir.
    - L’art contemporain
    Depuis quelques décennies, l’art de la table a su se renouveler et se réinventer. Des artistes contemporains ont collaboré avec des marques prestigieuses dans la création de collections. Mais aussi les aliments qui deviennent matière dans le processus de création.

    Visites commentées de l’exposition par Martine Boone, guide conférencière, à 14h30 (5 €)
    les samedis 29 juin, 13 juillet, 24 juillet, 7 août, 24 août et 7 septembre.
Horaires
  • Du 29 juin 2024
    au 14 août 2024
  • Lundi
    09:45 - 12:30
    13:30 - 18:15
  • Mardi
    09:45 - 12:30
    13:30 - 18:15
  • Mercredi
    09:45 - 12:30
    13:30 - 18:15
  • Jeudi
    09:45 - 12:30
    13:30 - 18:15
  • Vendredi
    09:45 - 12:30
    13:30 - 18:15
  • Samedi
    09:45 - 12:30
    13:30 - 18:15
  • Dimanche
    09:45 - 12:30
    13:30 - 18:15